Les deux font la paire! Une passion partagée pour la culture et pour la bière


Réunis autour d’une bonne bière, on peut changer le monde! Et c’est une passion partagée pour la culture et pour la bière qui a amené ces deux comparses à vouloir changer des choses dans leur patelin! L’un est argentin d’origine, l’autre est québécois de d’ascendance française. L’un est issu du domaine du cinéma et l’autre de l’édition. Ils ont uni leur “destinée brassicole” dans un lieu qui a été, dans le passé, un caveau à patates, un théâtre, un musée et une maison d’édition. Aujourd’hui, ce lieu, c’est la microbrasserie le Caveau des Trois-Pistoles.

 

Ils rigolent en disant que leurs cerveaux sont “câblés à l’envers” en faisant référence à l’Amérique du Sud et du Nord et que c’est pour cette raison qu’ils s’entendent si bien!

En plus, la bière, c’est créatif. Comme nous! – Diego Marasco

Ils ont tous deux adoptés Trois-Pistoles, depuis 18 ans pour Nicolas et 2 ans pour Diego. Ils sont fiers de contribuer au dynamisme de leur région, les Basques au Bas-Saint-Laurent. En fait, ils sont non seulement fiers, ils considèrent que c’est une obligation morale, sociale et tout simplement naturelle.

Tous les gestes que l’on pose dans nos choix d’achats ont un impact direct ici. Autant pour nos fournisseurs, les transporteurs, les agriculteurs que nos employés. Quand on y pense, ça en fait vivre des familles! – Nicolas Falcimaigne

L’approvisionnement local est non négociable

Le Caveau des Trois-Pistoles s’approvisionne d’abord localement et régionalement. Une bonne partie des grains qu’ils utilisent viennent du Kamouraska ou du Témiscouta et sont maltés chez nous, MaltBroue, ou ailleurs au Québec. Quand ils doivent aller ailleurs qu’au Québec, “le moins possible” selon leurs dires, ils passent par Moût International, un distributeur de Montréal et choisissent des ingrédients canadiens. Leur houblon vient principalement de producteurs québécois, dont par exemple la ferme Ruisseau Vert en Gaspésie et les membres de la coopérative Houblons Québec, les levures du Labo Solutions Brassicoles à La Pocatière.

Quand je pense à une recette de bière, je ne cherche pas les ingrédients qui vont me permettre de faire telle sorte de bière. Je prends plutôt les ingrédients locaux et je me demande ensuite qu’elle sorte de bière je peux faire avec ces ingrédients. Il suffit de penser autrement. – Nicolas Falcimaigne

Ils ont quelques bières “100% régionales”, plusieurs “100% québécoises” et ils affirment que dans l’ensemble, leurs bières sont composées à 90% d’ingrédients d’ici.

On sait qu’on peut avoir plus de diversité quand on commande certains ingrédients ailleurs dans le monde, mais ça manquerait d’authenticité. La bière peut être un produit du terroir. Je pense que ça permet à nos clients de découvrir la région autrement et ça stimule l’économie locale. – Diego Marasco

Ce que vous ne savez pas de ces deux comparses brasseurs

On dit que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre! Le grand-père de Nicolas était secrétaire général du Syndicat de la brasserie et de la malterie française. Un poste qu’on pourrait comparer à celui de Marie-Ève Myrand, directrice générale à l’Association des microbrasseries du Québec.

Nicolas a un souci important pour l’environnement. Cela se voit à ses choix d’achat locaux, mais aussi au fait qu’il roule en voiture 100% électrique!

C’est la langue et la culture qui ont attiré Diego au Québec. Après avoir grandi en Argentine, il est aller étudier l’anglais à Vancouver. Son tempérament latin a pris le dessus et il s’est trouvé plus d’affinités avec la culture québécoise 😉 C’est ici qu’il a choisi de vivre il y a déjà 16 ans.

Quelques bières à découvrir et leurs ingrédients d’ici

La Pistoloise – 100% malt local

Cette rousse désaltérante plait aux plus fins palais assoiffés. Avec cette rousse légendaire, les artisans de la microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles soulignent la mémoire des explorations audacieuses (Vikings, moines irlandais, chasseurs de baleine basques. etc.) qui ont précédé les « découvertes » officielles.

Malts: Malt de l’Est , Cara Unic 60 et Seigle Cara Unic de MaltBroue

Eau: Rivière Trois-Pistoles

Levures: le Labo Brassicoles, La Pocatière


La Pistoloise Quadrupel (SMASH – Single malt and single hop)*

*Un seul malt et un seul houblon

Malt : Malt de l’Est de MaltBroue

Houblon: Sterling du Ruisseau vert

Eau: Rivière Trois-Pistoles

Levures: le Labo Brassicoles, La Pocatière

Autres ingrédients: Sirop d’érable de Nokomis

 


La Guerre des clochers

Une stout au seigle, très maltée et bien houblonnée. Rappelant les sombres heures de l’histoire des Trois-Pistoles, à l’époque où il existait trois églises. En brassant du noir, les artisans de la microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles souhaitent que les fameuses « guerres de clochers » s’évanouissent une fois pour toutes autour d’une bonne pinte de cette bière absolue.

Malts: Malt de l’Est, Seigle Cara Unic et Cara Unic 60, de MaltBroue. Le malt torréfié vient de l’extérieur du pays parce qu’il ne s’en produit pas encore ici.

Eau: Rivière Trois-Pistoles

Levures: le Labo Brassicoles, La Pocatière


1959 Saison aux patates

Pour saluer l’esprit coopératif! En 1959, les agriculteurs des Trois-Pistoles se sont unis pour bâtir un caveau où ils pourraient conserver collectivement les pommes de terre récoltées. Près de soixante ans plus tard, le bâtiment prit une vocation brassicole. Avec cette bière saisonnière aux patates, les artisans de la microbrasserie Le Caveau des Trois-Pistoles souhaitent rendre hommage aux bâtisseurs et aux bâtisseuses de cette belle collectivité pistoloise!

Malts: Malt de l’Est, Seigle Cara Unic, Cara Unic 60, Blé Cara Unic de MaltBroue

Eau: Rivière Trois-Pistoles

Levures: le Labo Brassicoles, La Pocatière

Autres ingrédients: Pomme de terre locales de la ferme Bérubé. Fait à noter: ce fut la dernière ferme à utiliser le caveau à patates il y a 40 ans.


La Bavarde

Chaleureuse et intense, cette bière de style anglais du XIXe siècle rappelle par ses notes fumées qu’il n’y a pas de braises sans feu. À Trois-Pistoles, on sait garder vivant le patrimoine. Le caveau à patates est devenu une microbrasserie, mais la forge est aussi devenue une salle de spectacle. Le feu sacré du conte qui se répercute sur les papilles des langues déliées à la forge à Bérubé.

Malts: Malt de l’Est de MaltBroue, malt fumé de Le Maltraiteur (À venir! C’est un nouveau malt sur le marché du Québec et les brasseurs du Caveau écoulent avant leur approvisionnement.

Eau: Rivière Trois-Pistoles

Levures: le Labo Brassicoles, La Pocatière

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *